Le Jardin de Pellinec, mon jardin.

J’ai commencé à dessiner ce jardin en 1997. En 20 ans, j’y ai planté environ 20000 plantes. Plus de 2450 variétés y sont répertoriées.
J’ai dessiner les différents jardins les uns après les autres.
Tout d’abord le jardin exotique, commencé en 1997, puis le jardin anglais en 1999, l’étang aux nymphéas en 2000 et le jardin d’iris du Japon en 2001.
En 2004, j’ai crée le jardin Austral et en 2009 l’allée himalayenne ainsi que la prairie aux magnolias.

Je travaille tous les jours dans mon jardin en m’appliquant essentiellement à réussir mes assemblages de couleurs, de graphismes, de compositions, d’ambiances et de rythmes. La recherche permanente de la beauté et de l’harmonie me motive à accomplir ce gigantesque travail. Les conditions sont souvent difficiles à cause du froid, de la pluie, du vent, les mains toujours dans la terre humide en position penchée ou à genoux. Mais je n’ai aucun mérite, je ne me rends jamais compte de tout cela, je suis si heureux parmi mes plantes !

J’aime tant jardiner.

Je réfléchis toujours à l’emplacement de plantation d’une nouvelle plante afin de lui trouver la terre, le drainage, l’exposition qui lui correspondent le mieux pour qu’elle soit heureuse et donc belle tout en étant en harmonie avec ses voisines.
J’aime l’extravagance des feuilles et j’en ai fait un livre. Les feuilles sont essentielles dans un jardin car elles sont très présentes et peuvent être de toutes les couleurs, très grandes, très petites, très allongées, carrées …

J’aime aussi énormément les fleurs malgré leur éphémèrité. Au Pellinec, il y a un nombre infini de fleurs en toutes saisons. Des mimosas, des camellias, des magnolias, des rhododendrons par centaines et des iris du Japon par milliers.

L’été, les fleurs sont très abondantes, avec 180 pieds d’hydrangeas, des centaines de plantes vivaces comme des pentstemons, des lobelias, les anthémis, des kniphofias, des hémérocalles, des diascias … Les arbustes à fleurs sont très présents aussi, comme les eucryphias, les hoherias, les érythrines, les clethras, les callistemons, les grevilleas etc …

Ce jardin est toujours mon bonheur et à chaque fois qu’une partie ne me plait plus, je change tout ! A la fois j’adore mon jardin et à la fois je ne suis jamais satisfait.

Le jardin est ouvert au public seulement depuis 2010, cela n’était pas prévu. Le Jardin de Pellinec a obtenu le premier prix « Bonpland », organisé par la société nationale d’horticulture française et a été ouvert à tous ses membres. J’ai réalisé alors que c’était une chance de recevoir tous ces passionnés, nous avions tant de choses à nous raconter ! Puis en 2013, le jardin a été labellisé « Jardin Remarquable » et sélectionné pour représenter la Bretagne aux « Jardins préférés des français ».

Le jardin est ouvert seulement le week-end pour le préserver, qu’il ne s’abime pas trop et surtout pour me laisser le temps de jardiner, ce qui reste ma joie principale !

Portrait de Gérard JEAN, créateur du jardin de Pellinec

Gérard JEAN

Les livres de Gérard JEAN

2013

« Le Jardin du Pellinec
La diversité en beauté »

Editions Ulmer

Le Jardin de Pellinec - la diversité en Beauté
Le Jardin de Pellinec - L'émouvante beauté des feuilles

2015

« L’émouvante
beauté des feuilles »

Editions Ulmer